26 mai 2020

Une spectaculaire mobilisation de l’UL Sartrouville pour les EHPAD Stéphanie et Champsfleur

L’UL Sartrouville a été le moteur d’une exceptionnelle mobilisation en soutien aux EHPAD Croix-Rouge de Stéphanie et Champsfleur, tous deux dans son périmètre d’action. Si les structures ont l’habitude de travailler ensemble, la crise a nécessité d’appeler des renforts au-delà du “sur mesure” des débuts.

En parallèle des tâches exigeant du personnel qualifié, comme des étudiants infirmiers mobilisés grâce à la CAD78, la question était de savoir “comment permettre aux bénévoles de se rendre utiles tout en restant extérieurs aux structures”, souligne Hélène Meilhac, directrice du pôle gérontologique 78.

Environ 35 bénévoles, essentiellement des UL Sartrouville et Boucles de Seine, ont ainsi été récupérer du matériel médical et de protection, nettoyer des chambres après réorganisation des secteurs Covid, ou encore augmenter les maraudes. Vingt personnes par semaine assurent encore l’accueil des familles en EHPAD pour assurer le respect des consignes sanitaires. Tout au long de la crise, plusieurs bénévoles ont aussi fait des courses hebdomadaires pour les deux établissements et continuent d’aider quotidiennement.

Côté matériel, Christine Boivin, responsable de la HRDA de l’UL, s’est retrouvée à la tête d’un réseau d’une centaine de couturières grâce au bouche-à-oreille et au maillage interassociatif. Environ 1500 surblouses en voile d’hivernage ont été confectionnées, en plus de 80 masques et 170 surblouses en tissu. En tout, plus de 1,7km de voile d’hivernage a été utilisé, couplé à 500m d’élastiques donnés par l’association Cocliclown. Un fournisseur de tissu a même ouvert son entrepôt à Bobigny spécialement pour fournir 300m de tissu.

Une vingtaine de cuisiniers bénévoles ont par ailleurs préparé 72 gâteaux pour le personnel des EHPAD, sans compter ceux offerts par des non-inscrits et par la pâtisserie La Vaudoire de Sartrouville. “Une super chaîne de solidarité a été à l’oeuvre pendant deux mois”, résume Hélène Meilhac, qui salue la grande réactivité de la CAD78 et de Pierre Meyer, président de l’UL Sartrouville.